Sade : I never thought i'd see the day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sade : I never thought i'd see the day

Message  Invité le Jeu 18 Aoû - 21:09

Sade

Source : Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sade_Adu)

Sade Adu (prononcé Chadé Adou), de son véritable nom Helen Folasade Adu, (née le 16 janvier 1959 à Ibadan au Nigeria) est une chanteuse/compositrice de musique et paroles Soul/Jazzy du groupe Sade. Elle est naturalisée britannique.
Helen Folasade Adu, alias Sade, naît le 16 Janvier 1959 à Ibadan au Nigeria de Bisi Adu (nigérian) et de Anne Hayes (britannique). Son nom Sade signifie « Gloire couronnée ». Elle a 3 ans quand ses parents se séparent et que sa mère quitte le Nigeria avec ses deux enfants pour s'installer à Colchester (Essex), près de Londres.

Fière de ses origines africaines, elle se passionne pour la musique afro-américaine. Ses idoles et ses influences artistiques et musicales sont Curtis Mayfield, Billie Holiday, Nina Simone, Al Green, Marvin Gaye et Aretha Franklin.

Passionnée de dessin, d'art et de mode, elle quitte le cocon familial à 17 ans pour s'installer dans le quartier de Camden Town de Londres. Elle suit les cours du Saint-Martin's College of Art of London où elle étudie la mode pour devenir styliste pour homme et devient mannequin et créatrice de mode. Parallèlement à sa carrière de styliste, elle accepte en 1980 de suivre des amis qui ont monté le groupe funk-latino Arriva et qui cherchent désespérément une chanteuse.

En mai 1981, elle participe à l'Axiom Show de New York où elle présente ses créations de mode. Elle y rencontre trois personnes capitales pour sa carrière : sa secrétaire particulière Rhonda Paster, sa photographe et consœur du St-Martin's College of Art, Melissa Caplan, et le journaliste Robert Elms.

De retour à Londres, elle rejoint le groupe Funk Pride comme choriste. Elle y rencontre son futur guitariste/saxophoniste Stuart Matthewman et son futur bassiste Paul Denman. Elle compose alors ses premiers morceaux qu'elle interprète, avec quelques standards de jazz (Cry me a River ou Why can't we live Together), en première partie de Pride.

Pour découvrir la suite de l'article, rendez-vous à l'adresse Wikipedia mentionnée plus haut (en jaune).


Pour arrêter I never thought i'd see the day, cliquez sur la commande orange ci-dessous.




Pour écouter I never thought i'd see the day en boucle, employez le lecteur ci-dessous
qui est réglé en position Repeat et qui permet le réglage du volume sonore.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum